Description

L’école Bel-Essor est située au 1250 Chemin du Tremblay, à Longueuil. C’est une institution scolaire régie par la loi du ministère de l’Éducation quant à son fonctionnement. Les activités et les services visent le développement optimal de chacun des jeunes qui la fréquente et pour y parvenir, l’école rallie le dynamisme de plusieurs intervenants.

Nous sommes une école spécialisée de la Commission scolaire Marie-Victorin qui accueille chaque année des élèves, garçons et filles, déficients intellectuels moyens, sévères et profonds, avec ou sans handicap physique ou sensoriel associés. De niveau préscolaire et primaire, l’école accueille des élèves âgés de 4 à 12 ans. La langue d’enseignement est le français bien que l’école accueille des élèves de diverses nationalités. Les élèves proviennent d’une quinzaine de localités de la Rive-Sud de Montréal et sont véhiculés par un transport scolaire adapté.

Les règles de conduite de l’école sont élaborées pour favoriser la vie en société. Elles s’adressent à l’élève et à ceux qui ont la fonction de le guider, parents, tuteurs et personnels de l’école.

L’école organise les mesures de sécurité nécessaires et voit à les faire respecter afin que tous les occupants de l’école soient assurés de conditions favorables au maintien de leur santé et de leur sécurité.

Ainsi, pour mieux connaître l’enfant et lui apporter une aide personnalisée répondant à ses besoins, les divers intervenants auprès de l’enfant accumulent les informations pertinentes sur lui, soit en situation d’apprentissage ou sur son fonctionnement dans son milieu de vie. L’équipe multidisciplinaire,lors des discussions de cas, partage ces informations en faisant appel à l’expertise de chaque collaborateur.

Les programmes sont ceux du ministère de l’Éducation ou ceux de l’école. Ils sont adaptés à chaque clientèle, à chaque sous-groupe et dans la mesure du possible à chaque élève tout en respectant les prescriptions du M.É.Q. Les interventions sont fondées sur des objectifs d’apprentissage et de formation clairs et mesurables. En plus, un plan d’intervention individuel adapté est mis en place pour répondre aux besoins spécifiques de chacun et définir les services éducatifs appropriés pour lui à chaque année scolaire.

Les programmes sont ceux du ministère de l’Éducation ou ceux de l’école. Ils sont adaptés à chaque clientèle, à chaque sous-groupe et dans la mesure du possible à chaque élève tout en respectant les prescriptions du M.É.Q. Les interventions sont fondées sur des objectifs d’apprentissage et de formation clairs et mesurables. En plus, un plan d’intervention individuel adapté est mis en place pour répondre aux besoins spécifiques de chacun et définir les services éducatifs appropriés pour lui à chaque année scolaire.

Des stratégies pédagogiques pour susciter la motivation et la participation et cela selon les règles d’une pédagogie de la réussite sont développées par l’aménagement d’un environnement stimulant, par la prise de conscience d’approches existantes et applicables aux élèves et par le perfectionnement des intervenants face aux différentes stratégies existantes.

C’est l’enseignant qui choisit la méthodologie la plus appropriée pour son sous-groupe. Il doit répondre aux besoins individuels en considérant les capacités de chacun de ses élèves et l’évolution des apprentissages pour tout son groupe. De façon méthodique, il assure un suivi des progrès de chacun par l’évaluation de la performance au niveau des différentes activités scolaires, par une évaluation multidisciplinaire (santé, psychologie, orthophonie, ergothérapie, physiothérapie). Il assure également une information aux parents de façon continue par le biais de l’agenda et ponctuelle par les rapports d’évaluation. À chaque étape du calendrier scolaire, un bulletin informe les parents des résultats de leur enfant et des exemples de réussite sont gardés dans le portfolio.

Tout au long de leur scolarité à l’école, les élèves sont regroupés en classes qu’ils fréquenteront selon leur âge chronologique ou leurs besoins spécifiques. Les différents intervenants se rallient dans des actions éducatives communes par la participation aux études de besoins, par les échanges d’information sur les résultats et les réactions des enfants et par le souci d’assurer une continuité de l’action à l’école et dans la famille.

L’école assure tous les services requis pour répondre aux besoins de tous les enfants selon les ressources disponibles par l’établissement d’une liste prioritaire des services à donner, par la mise à profit de toutes les ressources disponibles, par la consolidation et le perfectionnement des services existants, par la mise sur pied de nouveaux services, parl’investissement financier à assurer au niveau de l’école et finalement, par la poursuite de démarches avec des ministères ou des organismes pour arriver à des ententes de services.

Selon le régime pédagogique du ministère de l’Éducation, l’élève effectuera un passage au secondaire lorsqu’il aura atteint l’âge de treize (13) ans avant le 30 septembre.

Les commentaires sont fermés.